Related Reviews
Crescendo
4 Stars
« l'excellence de sa prononciation allemande jointe à une très fine sensibilité et à une remarquable diction soutenue par un souffle très bien conduit, un timbre clair, homogène nuancé jouant de facettes des plus ténues aux plus mordorées, donnent à ses enregistrements - à celui-ci notamment- une indéniable qualité, une richesse esthétique autant qu'émouvante. »
more >>
American Record Guide
'Murray sounds as good as ever, and Martineau is sublime. A fabulous program and worthy addition to your lieder collection.'
more >>
BBC Music Magazine
4 Stars
'Her Schumann selection begins with a touchingly delivered account of the Poems of Mary, Queen of Scots in which her artistic intelligence and commitment are as apparent as her skilful balance between words and notes.'
more >>
MusicWeb International
'This fine singer leaves us with an excellent last recording which is completely up to the high standards of her distinguished career.'
more >>
Diapson
« Murray touche par la sincérité de ses élans, sa générosité qui sied en particulier à Brahms. »
more >>
Pizzicato
,,Das sind gelebte und erfühlte Aufführungen, von denen man sich gerne unterhalten lässt.''
more >>
BBC Radio 3 'CD Review'
'...You heard Schumann's Poems of Mary Stuart, with which Ann Murray so memorably begins her valedictory recital with pianist Malcolm Martineau...If this is to be Ann Murray's farewell to us it's a lovely way to do it.'
more >>
Buffalo News
4 Stars
'This is a marvelous Lieder album.'
more >>
McAlister Matheson Music
‘beautifully sung’
more >>
SA-CD.net
5 Stars
'This is the kind of disc which justifies the whole art of German Lieder and will provide many happy hours of listening.'
more >>

Ann Murray - Brahms & Schumann: Lieder - Classica


01 August 2015
Classica
Sylvain Fort
5 Stars

4/4 stars

Programme archi-ambitieux: les Marie Stuart et les Wilhelm Meister de Schumann, avec pardessus des duos, et puis une bonne brassée de standards de Brahms. Qui craindrait qu'Ann Murray soit un peu courte pour de telles ambitions se trompe : la voix est ambrée, patinée et chaude. Le lamento des Marie Stuart se teinte d'une mélancolie subtile. Les Wilhelm Meister, faisant appel à plusieurs voix, offrent un relais bienvenu dans ce long programme. Certes, Benjamin Appl paraît encore un peu vert pour rendre toute la mesure d' « An die Türen will ich schleichen », mais il y a de la conviction. Les duos sont traités avec une grande rigueur, et une sorte de simplicité franche qui leur sied - très réussi en particulier « Ich bin dein Baum », d'une belle intensité.

Si les Brahms vont bien à la mezzo, c'est parce qu'ils relèvent de cette veine narrative où son énergie et la clarté de son allemand font merveille : très intéressant « Dein blaues Auge », mais « Wir waridelten wir zwei » et surtout « Wie Melodien » surprennent par une longueur de souffle, une manière de gérer les articulations du récit, qui fait aller tout cela comme de soi, avec un sens réel des dynamiques musicales et narratives. Martineau n'est pas pour rien dans la cohérence et la vitalité qui caractérisent ce disque : son piano anime le propos et le modèle avec un sens architectonique incontestable.


Bookmark and Share


Related Links

Ann MurrayAnn Murray
Malcolm MartineauMalcolm Martineau
Brahms & Schumann: LiederBrahms & Schumann: Lieder