Related Reviews
Crescendo
« Scottish Ensemble, qui a été fondé en 1969 et qui est, sans conteste, un des meilleurs orchestres à cordes européens. Sur ce même disque figurent en outre trois œuvres de Toru Takemitsu, dont l'étrange et envoûtante Nostalghia composée en 1987 en mémoire du cinéaste russe Andreï Tarkovski, décédé quelques mois plus tôt à l'âge de cinquante-quatre ans. Ce seul morceau d'une douzaine de minutes, parfaitement exécuté. »
more >>
The Strad
'[a] nicely nuanced performance, which [is] helped by the beautifully warm quality of the recording.'
more >>
MusicWeb International
'I rather think Debussy would have smiled on this arrangement of his String Quartet.'
more >>
Hi-Fi News
'Engaging performances all, set in the ambience of Caird Hall, Dundee, with lively channel information.'
more >>
American Record Guide
'...the Scottish Ensemble play Jonathan Morton’s arrangement with pure, shimmering, glassy timbre and minimal vibrato...'
more >>
Gramophone
'Toru Takemitsu's Nostalghia, forms the memorable conclusion to this impressive new disc from the Scottish Ensemble. The more poignant for its restraint, this miniature concerto for violin and strings requires just the kind of subtly polished playing that Jonathan Morton and his team provide.'
more >>
Classical CD Choice
'The pieces arranged by Jonathan Morton (who conducts the Scottish ensemble) are done with such musicality and sensitivity here that only the most unbending of listeners will be able to resist their charm...The Debussy items alone are worth the price of admission.'
more >>
Classic FM
'The reason for getting it though is the opportunity it gives to appreciate some rarely heard music.'
more >>
The Sunday Times
'Interleaving Debussy and Takemitsu can't fail.'
more >>
BBC Radio 3 ‘Record Review’
'...thoughtfully programmed, beautifully recorded.'
more >>
iTunes
'Expansive arrangements of Debussy and Takemitsu with a spirited, imaginative rendering.'
more >>
The Guardian
'Nimbleness and rapt eloquence'
more >>
Music for Several Instruments Blog
'Everything is at this very high level of passionate music making. The alternating Debussy and Takemitsu pieces are a kind of multi-cultural dance where each composer illuminates the other. A triumph from Scotland!'
more >>

Scottish Ensemble - Debussy & Takemitsu - ConcertoNet.com


17 August 2016
ConcertoNet.com
Christine Labroche

Jonathan Morton, directeur artistique et premier violon solo du Scottish Ensemble (fondé en 1969), propose un programme avec en alternance des pièces de Debussy et Takemitsu, les premières arrangées et les secondes directement écrites pour orchestre à cordes. Le Japonais, maître du son et de la couleur et en partie autodidacte, voyait en Debussy son premier mentor, ce qui explique la présence des deux compositeurs au même programme. Le Scottish Ensemble emporte avec beaucoup de conviction et de ferveur le Quatuor à cordes de Debussy dans l’excellente transcription de Morton, qui met à l’esprit celle de La Nuit transfigurée de Schönberg. Bien que rien ne puisse remplacer la beauté absolue de l’original, ce quatuor étendu est sans doute le meilleur moment du programme. Mordante et énergique, la transcription maintient toute la transparence des textures dans les mouvements vifs, la dynamique constante, et l’Andantino, nimbé de mystère, garde sa douce expressivité. Les arrangements des deux pièces à l’origine pour piano n’atteignent pas la même hauteur. Trop nostalgiquement impressionniste, «La Fille aux cheveux de lin» (Préludes) de Colin Matthews (pour lequel l’Ensemble s’adjoint deux harpes) perd la fraîcheur de sa poésie délicate et «Jimbo’s Lullaby» (Children’s Corner) de James Manson privilégie la berceuse sur la saveur que Debussy octroie à son «interprète». Viennent en alternance les deux brèves pièces pour cordes de la suite Three Film Scores (1994) que Takemitsu, tira de ses très nombreuses musiques de film. L’effectif augmenté, l’Ensemble interprète avec beaucoup de sensibilité la tragique «Funereal Music», extrait du film Pluie noire situé à Hiroshima (1989, Imamura), réservant un vif allant à la «Music of Training and Rest», aux rythmes musclés et élastiques, extrait de José Torres (1959, Teshigahara). Dédiée à Yehudi Menuhin, soliste à la création à Edimbourg par l’ensemble écossais en 1987, le thrène Nostalghia, écrit à la mémoire d’Andrei Tarkovski, procède par triades superposées, souvent en crescendo, traversées ou dominées par la ligne expressive du violon plus harmoniquement et techniquement aventureuse. Les musiciens, toujours dynamiques, évitent l’écueil des nébulosités sentimentales, présentes lors de certaines autres interprétations sans faire partie des intentions du compositeur.
Bookmark and Share


Related Links

Jonathan MortonJonathan Morton
Scottish EnsembleScottish Ensemble
Debussy & Takemitsu for stringsDebussy & Takemitsu for strings