Related Reviews
Toute la Culture
'Ici, l’Art subtilior de l’Italie du Nord et des « cansos » (chansons) plus intériorisées de France sont magnifiquement déployéspar les chanteurs Perrine Devillers, Yukie Sato,et Vivien Simon.'
more >>
Diapason
Diapason d'or: Prises de son d'exception
more >>
BBC Music Magazine
4½ Stars
Choral & Song Choice: '...a magical sound-carpet of music...altogether an impressive and revelatory first recording from the Sollazzo Ensemble...'
more >>
Le Soir
'C'est tout l'attrait de cet enregistrement où des chants de moralité sont revisités avec une grâce presque spontanée qui en détaille les délices et les volutes vocaux.'
more >>
All Music
4½ Stars
Best of 2017: 'The ensemble's pure instrumental sonorities and virtuosic singing make this album a delightful introduction to medieval music, and the recorded sound makes the listening experience a pleasure.'
more >>
Early Music Review
'...when I put on this CD I was instantly captivated by the superb performances...Magical!'
more >>
Early Music America
'This is an exceptional performance; it is full of vitality and enthusiasm, facility and flexibility...'
more >>
The Arts Desk
Disc of the Year: 'Sollazzo Ensemble's exuberant collection of medieval songs is my disc of the year.'
more >>
BBC Radio 3 'Record Review'
'These ancient works come off the page with a freshness and immediacy that’s compelling...Quite a debut!'
more >>
Culturopoing
'Vivant et piquant sont deux adjectifs qui pourraient merveilleusement définir la prestation de l'Ensemble Sollazzo qui livre un premier disque concis et brillant, courageux par le nombre de musiques rares, voire inédites, qu'il propose.'
more >>
De Standaard
Critics’ Choice – #4 Best Recording of 2017: 'Medieval enchantment! These newcomers...are so incredibly promising.'
more >>
Giornale Della Musica
'This music requires attentive listening and should be savored slowly...in order to capture all the nuances, allusions, metaphors and classic references of this refined and at times enigmatic art.'
more >>
The Arts Desk
'This is an exceptional release, and the most enjoyable early music collection I've encountered...It's phenomenal: excitement, sensuality and sheer fun abound.'
more >>
Gramophone
Editor's Choice: 'This has to be one of the most exciting and engaging releases of medieval song in recent years...absolutely bewitching.'
more >>
The Sunday Times
'The Sollazzo Ensemble brilliantly express text and flavour.'
more >>
Wunderkammern
'Of all the recordings of medieval music that I have been given to listen to this year, Parle qui veut is probably one of the best...'
more >>
Stretto
'Very, very special. Not to be missed.'
more >>
The Observer
4 Stars
'This imaginative debut album from the prize-winning six-member young Sollazzo Ensemble is a landmark: a wholly original approach to the secular music of the 14th century, done with energy and flair.'
more >>
iTunes
'It’s hard to imagine this music performed more vibrantly.'
more >>

Sollazzo Ensemble - Parle qui veut - Diapason


01 January 2018
Diapason
Jacques Meegans

Deux sopranos funambules traversant une forêt d'ornementations, un ténor au timbre velouté, une harpe délicate et deux vièles charnues cisèlent des madrigali et caccie du Trecento. Mais non, il ne s'agit pas d'un retour tardif de Mala Punica pour la suite du mythique « Helas Avril ». Sollazzo, qui fait ici son entrée dans la cour des grands, se démarque de l'ensemble de Pedro Memelsdorff par un supplément de verdeur et de théâtralité – et cela à un même degré de variété.

Un choix de répertoire ambitieux, pour un premier disque ? La difficulté n'effraie pas ces jeunes Bâlois. Depuis quelques années déjà, ils ne manquent pas de se distinguer dans les festivals et concours de musiques anciennes les plus prestigieux (Bruges, Ambronay, York, Cambridge...). Quelques incursions dans l'ars nova et l'ars subtilior français complètent leur programme de chansons moralisatrices, la plupart inédites. Des poésies savoureuses prônent de hautes valeurs morales ou déplorent les errements humains. 

A Parle qui veut, noble éloge de la loyauté, s'oppose un Perché vendecta plus mesquin : « puisque je ne peux me faire vengeance maintenant, j'attendrai le moment où je pourrai le faire. ».

La déclamation des chanteurs, expressive à l'extrême, ne se prive d'aucune inflexion vocale. Portamentos, chuchotements et parlé-chanté soutiennent avec panache l'originalité des textes. Un Dal traditor ponctué de mélismes exultants, un piquant dialogue Cacciando per gustar/Ai cini, ai toppi, et nous voici transportés dans l'Italie du XIVe siécle.

Ces licences d'interprétation, qui ne cherchent qu'à insuffler la vie à ces pages d'un autre temps, reposent sur un socle de connaissances historiques solides. Les instruments ne sont pas en reste : l'harmonie ronde et pleine des vièles sublime la douceur du Basile de Solage, et les touches ornementales ajoutées à Ligiadra donna répondent aux diminutions volubiles de Hont paur (Codex Faenza). Les musiciens conduits par Anna Danilevskaia apportent une fraîcheur audacieuse à ces chansons qui, portées par leur fougue, peignent un Moyen Age vif et pittoresque.


Bookmark and Share


Related Links

Sollazzo EnsembleSollazzo Ensemble
Parle qui veut: Moralizing Songs of the Middle AgesParle qui veut: Moralizing Songs of the Middle Ages