Related Reviews
Crescendo
'Kuniko interprets Bach's works with a deep understanding of the polyphonic structures. Worth a listen!'
more >>
BBC Music Magazine
'Kuniko's voluptuous marimba...cloaks the music in an all-consuming glow...The sheer technical elan she brings to the violin fugues, however, is jaw-dropping...'
more >>
Gramophone
'That relaxed, effortless flow of sound is enticing...'
more >>
Classical IPR
New Release of the Week: '...familiar music in a new and surprising interpretation.'
more >>
Audiophile Audition
5 Stars
'A deeply felt and perfectly realized expression of Bach solo works on marimba'
more >>
Baker & Taylor
Baker & Taylor CD Hotlist: As always, her playing is masterful—not only her sheer technique, but also her emotional investment...'
more >>
Mostly Classic
'As if the works are for marimba.'
more >>
Naxos Deutschland blog
'Bach's strings are transformed into a sculptural object on the marimba, the counterpoint of which can be perceived almost three-dimensionally.'
more >>
All About Jazz
5 Stars
'Kuniko's performances are a mathematical and physical wonders, revealing Bach as never before in all his fecund possibility.'
more >>
HiRes Mac
'...a new approach to Bach...a worthwhile evolution in sound and knowledge alike.'
more >>
Audio Accessory
'An excellent performance which lets us hear the chords inherent in Bach's unaccompanied works.'
more >>
Record Geijutsu
'Counterpoint that clearly floats and beautiful harmony that blends.'
more >>

KUNIKO - J.S. Bach: Solo Works for Marimba - Crescendo


25 July 2017
Crescendo
Dominique Lawalrée
4½ Stars

Son 10 - Livret 8 - Répertoire 8 - Interprétation 9 

Le son du marimba est lié à la musique de Steve Reich. Naturellement, on trouve donc dans la discographie de la percussionniste japonaise Kuniko (Kato) un album dédié à ses propres adaptations d’oeuvres du compositeur minimaliste américain, approuvées par le maître. Elle est aussi l’interprète éblouissante de deux oeuvres de Xénakis, Pléïades et Rebonds, enregistrées sur un autre album (tous chez Linn). C’est une musicienne rompue aux langages contemporains (elle joue aussi Takemitsu et James Wood), puisqu’elle a fait partie de l’ensemble belge Ictus. De là à faire des adaptations de Bach, il y a une marge … qu’elle franchit avec une belle dose de philosophie, dont elle fait part dans un magnifique texte de présentation (uniquement en anglais). Sa démarche, qui mérite d’être écoutée une fois acceptée, est tout sauf fantaisiste, et encore moins commerciale. Ce qui paraît incongru est en fait très musical. Les sonorités chaudes dans le grave, séduisantes dans le medium et délicatement percussives dans les aigus s’adaptent parfaitement à la musique contrapuntique de Bach. Chacun des deux disques débute par un prélude, suivi pour l’un par les suites pour violoncelle, et des sonates pour violon pour l’autre. Le danger est que cela devienne lassant. C’est pourquoi il est déconseillé d’écouter ce double disque d’une traite. Mais cela n’enlève rien à ses qualités.

 


Bookmark and Share


Related Links

Johann Sebastian BachJohann Sebastian Bach
KUNIKOKUNIKO
J.S. Bach: Solo Works for MarimbaJ.S. Bach: Solo Works for Marimba