Related Reviews
Opus Musica
"...hacen un Mozart de primera calidad."
more >>
Classic FM Magazine
4 Stars
...a sleek, radiant account of Mozart's Salzburg years.
more >>
ClassicsToday.com
4½ Stars
"This is a very well-played, thoughtfully programmed recording of works...it succeeds admirably."
more >>
The Strad
...refined and gracefully expressive...
more >>
Atlanta Audio Society
A recording that "stops us in our tracks"
more >>
The Observer
The SCO's playing is as refined and elegant as these wonderful works themselves.
more >>
BBCi
...this is a really enjoyable super audio disc which I thoroughly recommend...
more >>
The Daily Telegraph
...Unalloyed delight.
more >>
Hi-Fi News
3½ Stars
Stylish playing throughout
more >>
Hi-Fi & Musik
4 Stars
"...en genial underton, glimt i ögonvrån och en melodisk rikedom. Allt smittar av sig på lyssnaren. En suverän inledning på morgonen."
more >>
MusicWeb-International.com
Janiczek proves able as both soloist and conductor, turning in a performance of abounding grace and charm
more >>
Manchester Evening News
highly inventive and listenable pieces of music
more >>
The Scotsman
'The ensemble playing is up to the high standard expected from the Scottish Chamber Orchestra...'
more >>
Audiophile Audition
5 Stars
An outstanding review for an 'alert, full-blooded and irresistibly engaging' performance
more >>
Metro
Linn engineers catch the many sparkling facets of their sound brilliantly
more >>

Mozart Serenades - SCO - ClassicsTodayFrance.com


04 April 2007
ClassicsTodayFrance.com
Christophe Huss
4½ Stars

C'est sous la direction de son premier violon, l'Autrichien d'origine polonaise et tchèque, Alexander Janiczek, que l'Orchestre de chambre d'Écosse continue d'alimenter le catalogue Linn. Difficile de trouver des projets artistiques dignes de succéder à certains disques de Joseph Swensen, tels que le Concerto pour violon de Brahms ou les programmes Prokofiev et Sibelius.

Janiczek mène ses troupes avec un goût stylistique sûr et une belle rondeur sonore dans un disque dont le défaut majeur est un programme peu nourrissant. Que l'on enregistre ces petites choses mozartiennes dans le cadre d'intégrales est une chose. Qu'on les trouve légitimes de programmes de nouveautés, enregistrées avec les canons les plus modernes de la technologie et vendues à prix fort, en est une autre.

Certes, il est fascinant d'imaginer que le superbe Andante avec violon solo de la Sérénade K. 185 est la création d'un jeune homme de 17 ans, mais sa magie ne suffit pas à rendre plus importantes qu'elles ne le sont les formules mélodiques des deux Allegros qui l'encadrent. Il faut se rendre à un autre Andante, grazioso celui-ci, pour être à nouveau touché. Tout comme les Menuets (guère passionnants) et l'Allegro assai final, il permet de constater que Janiczek a du Mozart post-adolescent une vision très sereine et posée, fondée sur l'élégance joyeuse, plus que sur une agitation baroque.

En fait, le programme a une cohérence: il propose des œuvres avec violon solo qui ne sont pas des concertos et, sous cette loupe aussi, par exemple dans le Rondo en ut K. 373, Janiczek est un excellent violoniste.


Bookmark and Share


Related Links

Scottish Chamber OrchestraScottish Chamber Orchestra
Mozart: SerenadesMozart: Serenades