Filters

BarrocoTout - de Croes: La Sonate Égarée - Crescendo

Son 10 - Livret 10 - Répertoire 9 - Interprétation 10

Pour son premier cd, l’ensemble BarrocoTout composé de quatre jeunes musiciens (deux Espagnoles et deux Français) formés au Conservatoire de Bruxelles et vainqueur du York Early Music Competition en 2017 -prix qui donnait droit à l’enregistrement d’un disque qui est précisément celui qui nous est offert ici-  a porté son choix sur un compositeur dont on ne sait que peu de choses. Henri-Jacques de Croes, violoniste et compositeur né à Anvers en 1705, dont la carrière, après l’avoir amené à Francfort où il fut au service des Princes von Thurn und Taxis, le conduisit ensuite à Bruxelles où il occupa la fonction de maître de chapelle de l’orchestre de la cour de Charles de Lorraine, ensemble dont il améliora fortement le niveau. Comme en témoignent éloquemment les oeuvres réunies sur ce disque, le compositeur se conforma au souhait de Charles de Lorraine, désireux de voir son maître de chapelle opter pour un style moderne, rococo et galant, à l’instar de ce qui se faisait à la cour de Louis XV.

Les six Sonates en trio de l’Opus 5 du compositeur ont longtemps été crues perdues, et ce n’est que récemment qu’un unique exemplaire de l’oeuvre (éditée par Le Clerc à Paris entre 1735 et 1746) a été retrouvé dans la bibliothèque de l’Université de Virginie. En fait, toutes ces oeuvres ne sont pas originales, la moitié ayant été reprises telles quelles de l’Opus 1. Quant à la Sonate «égarée» -et heureusement retrouvée- qui donne son titre au disque, il s’agit de la sixième et dernière de cet opus.

Mais ce qui fait le prix de cet enregistrement n’est pas tant la possibilité d’enfin entendre la musique de celui qui jusqu’ici n’était qu’un nom dans les encyclopédies de la musique ainsi que dans quelques publications musicologiques que la redécouverte d’un compositeur de réel talent idéalement servis par des interprètes de grande qualité. Car ces oeuvres, invariablement optimistes et mélodieuses, exquises et raffinées, n’auraient pu trouver de meilleurs interprètes que les talentueux musiciens de BarrocoTout. Le naturel et la phénoménale aisance avec lesquels ces jeunes interprètes abordent ce répertoire galant, avec un réel raffinement mais sans la moindre trace de mièvrerie, est un enchantement de bout en bout. L’atmosphère de rêverie qu’évoquent flûte et violon dans l’Adagio de la Sonate n° 2, la grâce et la légèreté de l’ensemble dans l’Allegro final de la Sonate n° 4, le continuo de très grande classe dans le Larghetto de la Sonate n° 5 ou la joie de vivre et l’irrépressible bonheur de jouer qu’on entend dans le bondissant Allegro qui conclut la même oeuvre ne sont que des exemples d’une maîtrise instrumentale irréprochable qui va de pair avec une joie de vivre contagieuse et une compréhension sans faille de cette musique interprétée avec un style parfait, ni mécanique ni maniéré.

Crescendo
30 October 2019