Claire Martin - Time & Place - La Libre Belgique 'Culture'

La pratique d’un jazz assez classique n’empêche ni une certaine audace, encore moins une grande diversité d’approches. Tel est le cas de la chanteuse britannique – londo­nienne, please ! – Claire Martin qui tente l’affaire avec un authentique quatuor de violoncelles ! Le Montpel­lier Cello Quartet n’a que peu à voir avec la cité occitane, puisqu’il est basé à Brighton. Tout­terrain – du London Philharmonic à Kanye West en passant par Nick Cave –, le quatuor est un interlocuteur de choix pour une chanteuse d’une modulation raffinée et d’une subtile sensualité. Excellente dans The Man Who Sold the World (Bowie, oui oui) aussi bien que dans My Ship (Kurt Weill), elle n’en réalise pas moins une belle performance dans ’Round Midnight (Thelonious Monk). L’un de ces rares plaisirs délicats...

La Libre Belgique
09 January 2019