Ensemble Marsyas - Fasch - ConcertoNet.com

Comme on a récemment eu l’occasion de le souligner, le disque n’en finit plus d’exhumer l’œuvre pléthorique de Johann Friedrich Fasch (1688–1758), à tel point qu’on peut presque se demander si l’on doit toujours le considérer, comme l’écrit Brian Clark dans l’excellente notice (en anglais seulement) du présent disque, come une «figure mineure dans l’histoire de la musique». Ayant excellé dans de nombreux genres dont ceux, les plus connus, du concerto et de l’ouverture, Fasch a également composé de la musique de chambre dont ce remarquable disque réalisé par l’ Ensemble Marsyas témoigne avec beaucoup de charme. Les divers quatuors enregistrés ici adoptent tous la même forme en quatre mouvements, lent/rapide/lent/rapide et, comme souvent chez Fasch (voir par exemple ici), mettent surtout en valeur les anches doubles (basson et hautbois), quand bien même il s’agirait d’un quatuor pour cor ou flûte à bec. Quelle virtuosité chez les hautbois dans le deuxième mouvement du Quatuor FWV N:B2, chez le basson (l’art du détaché dans toute sa splendeur dans le dernier mouvement du Quatuor FWV N:g2) ou chez les deux dans le premier Allegro du Quatuor FWV N:d2! Les autres musiciens ne sont pas en reste, comme en témoignent tant les solistes (excellente Pamela Thorby à la flûte à bec, notamment dans le très beau dialogue avec le violon solo dans le premier mouvement du Concerto FWV L:F6 puisque figurent également au menu de ce disque deux concertos) que le continuo, tenu notamment par le toujours impeccable Thomas Dunford au théorbe: notez par exemple les très délicats accents de son instrument dans l’Andante du Quatuor FWV N:F3, qui contribuent pour beaucoup à la finesse de l’œuvre. Sans être essentiel, voici donc un très beau disque qui ravira les admirateurs de Fasch dont le nombre devrait croître sans nul doute, compte tenu de l’intérêt qu’il semble susciter (Linn Records CKD 467). © 2017 ConcertoNet.com

ConcertoNet.com
19 June 2017