Scottish Opera - HMS Pinafore - Crescendo

Son 8

Interprétation 8

Le compositeur Arthur Sullivan et le librettiste William Gilbert, natifs de Londres tous les deux, ont concocté ensemble quatorze opérettes, dont HMS Pinaforecréée à Londres en 1878 et qui a été représentée cinq cent soixante et onze fois, un incroyable record pour l'époque. Son intrigue se déroule sur un navire britannique et possède la rare particularité d'être à la fois une bluette, une comédie burlesque et une satire sociale assez féroce.

Arthur Sullivan avait de grandes ambitions musicales. Il voulait être aussi brillant et aussi inventif que Jacques Offenbach, et il rêvait de mener à bien un opérasérieux, quelque chose comme Les Contes d'Hoffmann. En 1891, profitant pour ainsi dire d'une énième brouille avec William Gilbert (leurs constantes querelles ont passionné le Tout-Londres), il devait d'ailleurs en composer un, Ivanhoé, d'après le roman de Walter Scott, mais hélas sans obtenir le succès escompté. Ce qui allait le rendre terriblement neurasthénique et, surtout, de plus en plus dépendant au jeu (au Casino de Monte-Carlo, entre autres) et à l'alcool.

Au vrai, son HMS Pinafore est une œuvre plaisante contenant de nombreux airs fort bien construits (par exemple When I was a Lad, devenu un tube) et offrant une belle variation de scènes : solos, duos, trios, chœurs - autant de traits qui annoncent les comédies musicales à succès de ces dernières décennies... N'empêche ! Elle ne surprend jamais et reste somme toute assez lisse, de l'ouverture au finale, malgré l'excellence du Scottish Opera et des principaux chanteurs montés à bord du... navire, tous très populaires en Grande-Bretagne.

Crescendo
05 September 2016